🗞 News

Frédérique Le Teurnier répète avec Imparato, en direct sur France Bleu !

Damien

9 mai 2019

imparato sur France Bleu

Le 8 mai dernier j'étais invité sur France Bleu dans l'émission "Un Jour en France" pour parler d'Imparato.

Nous y avons abordé les fonctionnalités à venir et nos idées en terme de modèle économique.

Frédérique Le Teurnier s'est également prêté au jeu de l'italienne avec notre application, répétant avec brio un passage de L'avare de Molière !

Un grand merci Frédérique Le Teurnier, Denis Faroud et toute l'équipe de France Bleu !

Retrouvez notre passage sur France Bleu dans cette vidéo :

Vous pouvez également écouter l'intégralité de l'émission dans le podcast original.

Transcription de l’émission de France Bleu sur Imparato :

Frédérique : C'est l'histoire d'un comédien amateur qui est aussi informaticien. Pour répéter ses textes il a mis au point un système pour avoir une réplique à ses textes sans déranger un ami ou un autre comédien.
Denis : Et voilà comment est né Imparato. ça nous a intrigués. D'où cette invitation lancée à l'ingénieux marseillais Bonjour Damien Vincent.
Imparato : Non je te dis que je n'en veux rien faire.
Damien : Bonjour Frédérique bonjour Denis.
Frédérique : Ahah on avait fait partir l’appli déjà ahah.
Denis : Vous vous rappelez de la naissance de l'idée vous vous répétiez quelle pièce à l'époque ?
Damien : Alors je travaillais « Musée haut musée bas » de Jean-Michel Ribes. C'était il y a à peu près deux ans. Et puis à force de perdre du temps à répéter ce texte, j'avais tout un Week end pour apprendre deux pages d'une scénette qui était un petit peu compliquée il y avait beaucoup de répliques et tout à coup je me suis dit que ce serait intéressant d'avoir une application qui au final me fait entendre les répliques des autres comédiens et puisse me laisser le temps de lire les miennes d'avoir une sorte de coach pour répéter.

Frédérique : Parce que moi qui ait pratiqué le théâtre aussi à l'ancienne c'était le petit papier qu'on glisse sur les répliques et puis alors on met la tête dans le texte après c’était infini pour répéter
Damien : oui alors non seulement effectivement il faut laisser les petits papiers sur le texte puis après il faut embêter sa compagne ou son compagnon ou ses enfants ou ses parents pour nous donner la réplique « vas-y page 12 il faut que tu me donne la réplique » parce que c'est vrai qu'en tant que comédien on a toujours besoin de quelqu'un qui nous fait entendre au final les répliques.
Denis : Ah bon vous avez fait du théâtre Frédérique Le Teurnier ? Eh bien voilà une expérience grandeur nature avec vous et la voix de l'application dans un extrait du « Médecin malgré lui » de Molière. C'est parti. écoutez bien ça commence avec la voix de l'application Imparato.
Imparato : Non je te dis que je n'en veux rien faire. Et que c'est à moi de parler et d'être le maître.
Frédérique : Et je te dis-moi que je veux que tu vives ma fantaisie et que je ne me suis point mariée avec toi pour souffrir tes fredaines.
Imparato : Oh la grande fatigue d'avoir une femme et qu'Aristote a bien raison quand il dit qu'une femme est pire qu'un démon.
Frédérique : Voyez un peu l’habile homme avec son bonnet d'Aristote.
Imparato : Oui habile homme trouve moi un faiseur de fagots qui sache comme moi raisonner des choses qui ait servi six ans un fameux médecin et qui ait su dans son jeune âge son rudiment par cœur.
Frédérique : Peste du fou fieffé.
Imparato ; Peste de la carogne.
Frédérique : Que maudit soit l'heure et le jour où je m'avisai d'aller dire oui.
Imparato : Que maudit soit le bec cornu de notaire qui me fit signer ma ruine.
Denis : Bon Elle s'est bien débrouillée quand même.
Frédérique : Pas trop avec le ton. C'est le principe de l'Italienne.
Damien : Bravo Frédérique c'est exactement le principe d'une Italienne et vous l'avez fait vous l'avez fait avec brio..
Frédérique : Je vous remercie.
Denis : Alors on a bien remarqué que Frédérique était très bien. Mais la réplique est une voix froide plate et sans émotion et ça c'est volontaire.
Damien : Alors exactement ce qu'il faut savoir c'est quand le comédien est dans la phase d'apprentissage il ne fait travailler que sa mémoire. Pour ce qu'il sera du jeu, des intentions ça vient un petit peu plus tard après l'apprentissage lorsqu'il travaille sur scène avec son metteur en scène et c'est là où ils vont définir un petit peu les contours du personnage. Mais lorsque le comédien apprend il a vraiment justement besoin d'une voix neutre et très plate. Et c'est ce que Imparato lui donne.
Frédérique : Et Damien Vincent du coup ça a séduit notamment le célèbre au cours Cours Florent à Paris une école de théâtre ?
Damien : Oui on est allé leur rendre visite il y a quelques mois. Et puis on leur a fait une démonstration de l'application et puis ils se sont rendu compte que ça pouvait rendre un grand service à leurs étudiants qui, notamment, ont pas les heures mais en tout cas de longues minutes de transport avant d'arriver à leurs cours le matin et Imparato leur donne la possibilité de se chauffer tout simplement en faisant ces fameuses italiennes dans les transports en commun et ils arrivent, ils ont déjà fait deux ou trois ou quatre répétitions dans le bus ou dans le métro et ils sont prêts pour monter sur scène.
Frédérique : Il n'y a pas que les élèves parce que je ne sais pas si c'est vrai mais François Berléand se servirait de votre application.
Denis : Non !
Damien : Exactement. Figurez-vous que c'était un beau matin de novembre. Je reçois un email sur ma boîte mail. J'ai d'abord cru à une blague d'un de mes collègues puisque j'avais un François Berléand qui me remercier pour Imparato et en y regardant de plus près en fait c'était le vrai François Berléand avec qui je suis entré en contact et qui préparait la pièce. « Encore un instant » qui se joue encore je crois au Théâtre Georges VII et toute la troupe on a découvert utilise, a utilisé Imparato pour se préparer à cette pièce de théâtre. Donc voilà même les professionnels peuvent avoir besoin d’un coach numérique.
Denis : Et nous, nous les amateurs si on répète une pièce de théâtre le soir dans la cuisine on peut télécharger comme ça votre application ?
Damien : Exactement, elle est téléchargeable et utilisable complètement gratuitement pour l'instant .Elle contient trois cents textes du domaine public donc vous pouvez en moins de trente secondes donner la réplique sur le « Malade imaginaire » où « Le médecin malgré lui ». Et puis si vous avez un texte plus contemporain en fait vous le donner « à manger » on va dire à Imparato qui va essayer de le scanner et de retrouver les personnages et vous pourrez l’aider un petit peu en mettant des marqueurs dans le texte pour qu’Imparato puisse créer les voix proprement.
Denis : C'est super !
Frédérique : Non mais Damien Vincent elle est géniale votre appli, est-ce qu’il y a La Cantatrice chauve ? Parce que c'est galère comme texte à apprendre.
Damien : Je ne crois pas qu'elle soit encore dans le domaine public puisque Ionesco je crois n'est pas encore disponible. Donc vous ne la trouverez pas sur l’application.
Frédérique : On la donnera à manger.
Denis : Frédérique, il y a "Le Fil à la Patte" de Georges Feydeau. Si vous voulez.
Frédérique : On va s'y remettre. Merci beaucoup de nous avoir parlé de votre application qui est formidable et qui va simplifier la vie de beaucoup de comédiens professionnels ou amateurs. Bravo pour l'invention Damien Vincent. Bravo.
Damien : Merci beaucoup à vous en tout cas.
Frédérique : Merci d'être venu nous en parler à bientôt. Au revoir.
Damien : Au revoir à bientôt.