🗞 News

Reportage Imparato sur France Culture

Damien

24 février 2020

comédiens en cours de theâtre France musique

Le 24 février dernier Suzanne Gervais consacrait sa séquence Musique Connectée à Imparato.

Lien vers le podcast

Écoutez la chronique :




Bonjour a tous, je ne sais pas si c'est l'invité du jour qui vient d'arriver en régie, Sandrine Bonnaire qui vous a inspiré cette chronique.
Mais une fois n'est pas coutume, un peu de théâtre dans votre chronique du jour, mais du théâtre connecté. Du théâtre pour commencer la semaine, avec un coup de projecteur bien mérité sur une appli qui monte et qui pourrait intéresser les chanteurs d'opéra. En musique, je vous ai déjà parlé de qui vous aident à répéter les traits les plus corsés d'une partition. Eh bien, les comédiens ont l'équivalent. Elle s'appelle Imparato et c'est une appli qui vous fait répéter votre texte n'importe où et n'importe quand. Qu'est ce que ça veut dire? Ça veut dire appris, du verbe apprendre en italien, en référence à l'italienne, ces répétitions sans jeu ni déplacements, juste avec le texte. Cette application, elle vous donne la réplique avec différents niveaux de difficulté. Elle vous permet d'annoter vos textes aussi, texte que vous pouvez trouver dans la bibliothèque de l'appli, qui est plutôt bien fournie en ce qui concerne les classiques 500 œuvres environ. Imparato est gratuite pour les textes tombés dans le domaine public. Molière, Labiche, Feydeau, Musset et j'en passe. Et payante si le comédien veut y déposer une pièce. Imparato a noué un partenariat avec le célèbre Cours Florent à Paris, et quelques comédiens chevronnés l'utilisent, comme François Berléand. J'imagine qu'elle pourrait se tourner vers les départements d'art dramatique des conservatoires. Alors, entre les comédiens professionnels, les étudiants et le monde du théâtre amateur, il y en a des débouchés pour cette application. Et la voix de cette appli, c'est quoi? Une voix artificielle et une voix synthétique? Une voix dont on peut même modifier le débit. On peut choisir un timbre d'homme ou de femme pour se faire donner la réplique. Mais c'est vrai que c'est une voie sans âme, une voix désincarnée qui ne remplace en aucun cas la répétition et le travail avec ses partenaires, mais qui permet d'apprendre son texte de manière neutre.
De plus en plus d'étudiants en médecine l'utilisent pour apprendre leurs cours.