🗞 News

Le Festival d'Avignon 2020 annulé...

Louna

11 mai 2020

Festival d'Avignon 2020

Le Festival d'Avignon (In et Off) 2020 n'aura pas lieu suite aux récents événements liés au Covid-19.

Les grands rassemblements étant interdis jusqu’à mi-juillet, il est donc clair que les 1500 spectacles ne pourront avoir lieu.

Le travail préparatoire des comédiens était très bien engagé, c’est-à-dire que beaucoup de projets avaient été travaillés depuis plusieurs mois, voire pour certains, plus d’un an, avec des trajets incessants vers l’étranger par exemple.
Les investissements sont également très lourds, les comédiens mettent beaucoup de passion à la préparation de ces spectacles, qui finalement n’auront pas lieu.

Tous ces artistes ne trouvant pas de débouchés, doivent s’organiser autrement, en préparant ces spectacles pour l’année d’après par exemple.

Les comédiens ont besoin d’être soutenu financièrement face à cette crise. Si les spectacles n’ont pas lieu, un bon nombre de comédiens se retrouveront sans travail pendant une longue durée. Ils sont donc en attente des aides qu’ils obtiendront sur cette période annulée. Ils espèrent une somme importante pour venir en aide aux intermittents du spectacle qui n’ont rien, suite à cette crise.

L’annulation du festival d’Avignon est un coup fatal sur le plan économique. Il est prévu de trouver quelques solutions éventuelles, qui seront émises lors d’un conseil d’administration le 21 avril 2020, à savoir réduire la jauge du public, réduire la durée du festival, ou encore modifier les dates.

Le budget de ce festival atteint cette année 13 millions d’euros, dont 57% de subventions et 43% de recettes propres. L’annulation entraînerait une perte d’environ 7 à 10 millions d’euros, ce qui serait une vraie catastrophe, à laquelle il faudrait plusieurs éditions pour se remettre.

Cette situation est d’autant plus difficile pour les compagnies du Festival Off, qui avancent elles-mêmes leur frais.
La question la plus importante reste à ce jour sans réponse : si le déconfinement est acté, le public sera-t-il au rendez-vous dans ce contexte particulier ?

Julien Gelas, codirecteur du Chêne noir, pense que l’édition 2021 est une année pour se réinventer. Les artistes, les comédiens et le festival, doivent voir un nouveau jour et préparer un nouvel avenir. Selon lui, le fonctionnement du festival d’Avignon est arrivé à son paroxysme, et doit diminuer le nombre de spectacles pour grandir en retour.