🎭 Théâtre

Guide – 12 étapes pour apprendre son texte de théâtre

Claire S

27 février 2019

12 étapes pour apprendre son texte

C’est un triste sort que celui d’un orateur qui hésite. Dans la nécessité de penser toujours à ce qu’il va dire, il ne pense jamais à ce qu’il dit.
— Jean Gaichiès

Tout comédien voulant pratiquer son art doit immanquablement passer par la dure et longue étape de la mémorisation de son texte. Cʼest dʼailleurs un passage qui décourage de nombreuses personnes à sʼessayer au théâtre !

Il nʼexiste pas de recette miracle unique pour apprendre son texte, cependant, sachez que tous les comédiens développent, avec le temps et lʼexpérience, leurs propres techniques pour améliorer ou accélérer lʼapprentissage.

Nous sommes heureux de vous présenter dans ce guide les 12 pratiques les plus couramment utilisées par les comédiens professionnels pour apprendre rapidement et efficacement un texte. Vous verrez, certaines sont simples dʼautres totalement inattendues mais toutes sont facilement applicables.

Que vous ayez des difficultés à retenir un texte, ou que vous soyez déjà rompu à lʼexercice, que vous ayez une mémoire auditive ou visuelle vous allez forcément trouver votre bonheur dans cette liste. A vous dʼidentifier celles qui vous conviendront le mieux et de vous les approprier !

1. Appréhendez la pièce dans son ensemble

Appréhendez la pièce dans son ensemble

Avant de commencer lʼapprentissage des répliques de votre personnage, assurez vous dʼavoir lu et bien appréhendé toute la pièce et tous ses ressorts. Qui sont les personnages ? Quels sont les moments clés de la pièce ? Comment évolue votre personnage ?

Concentrez-vous sur votre personnage et sa relation avec les autres protagonistes. Pour chacune de ses répliques, comprenez sa psychologie et pourquoi chaque mot est utilisé.

Le plus souvent, la troupe fait une première lecture commune de la pièce et cela peut suffire à bien cerner lʼensemble de lʼintrigue. Nʼhésitez pas à échanger à ce moment là avec les autres comédiens ou le metteur en scène afin de lever tous les doutes ou les ambiguïtés des situations ou des personnages.

2. Personnalisez votre texte

Personnalisez votre texte

Cʼest une pratique très courante chez les comédiens : passer un coup de feutre fluo sur le nom de son personnage à chaque fois qu'il apparaît, ou, carrément, sur toutes ses répliques.

Cela permet de faire ressortir visuellement chacune de vos répliques dans le texte. En un seul coup dʼoeil vous évaluez le volume de texte à apprendre sur une page ou une scène donnée.
Cʼest aussi une façon de sʼapproprier son texte, dʼen faire un objet personnel, agréable à retrouver. Et si le feutre fluo nʼest pas votre ami, soulignez ou encadrez vos répliques.

Nʼhésitez pas à pousser encore plus loin la personnalisation de votre texte : prenez des notes dans la marge, relevez vos difficultés ou les passages difficiles, soulignez les mots qui vous semblent importants, notez vos humeurs, changez la taille de la police si le texte est trop serré etc etc etc ...

Votre texte et vous allez vivre des moments forts et intenses pendant toute la durée de lʼapprentissage. Vous allez lʼaimer, vous allez le détester, mais quoi qu'il en soit, cʼest votre territoire ! Appropriez-le vous !

3. Lisez et relisez vos répliques

Lisez et relisez vos répliques

Ces quelques lectures préalables vont vous aider à développer une familiarité avec vos répliques et les mots qu'utilise votre personnage. Lisez-les plusieurs fois dans votre tête, puis faites le à haute-voix. Essayez de ressentir votre personnage à travers ses paroles.

🚨 Associer une intention à vos répliques : un piège terrible à éviter

Cela vaut pour cette étape comme toutes celles qui suivent : Veillez scrupuleusement à ne pas associer une intention particulière à vos répliques. Même si lʼintention de votre personnage vous semble évidente (colère, peur, joie ...), il est important pour vous que, dans la phase dʼapprentissage, vous lisiez et reteniez vos répliques sur un ton neutre (sans intention particulière). En effet, si vous apprenez votre texte en même temps que le jeu, lʼintention, qu'il vous inspire, vous risquez dʼavoir du mal à défaire cette “association maléfique” par la suite, par exemple lorsque votre metteur en scène vous donnera des indications qui seront, éventuellement, à lʼopposé de lʼintention que vous aviez identifiée.

Lorsque vous déclamez votre texte à haute-voix, veillez scrupuleusement à le faire sans inflexion, sur un ton le plus neutre possible ! Sinon, vous risquez dʼassocier au texte des inflexions dont vous aurez un mal fou à vous débarrasser par la suite.

4. Apprenez votre texte progressivement, en le répétant à haute voix

 Apprenez votre texte progressivement, en le répétant à haute voix

Lisez une réplique lentement à voix haute puis essayez de la répéter, de mémoire, immédiatement après, toujours à voix haute.

Quand vous énoncez votre réplique de mémoire, essayez de solliciter votre mémoire visuelle (en visualisant chaque mot) ou votre mémoire auditive (en évoquant les sons produits pendant la lecture).

Ne passez pas à la réplique suivante tant que vous nʼavez pas réussi à dire votre réplique 3 fois de suite sans la lire et sans vous tromper.

Faites une section ou une page à la fois.
Avancez lentement, sûrement, mais surtout, testez-vous régulièrement pour vous assurer de vous souvenir de ce que vous venez dʼapprendre.

5. Trouvez une "clé" pour les répliques difficiles

Trouvez une

Sachez-le, la mémoire est associative.

Essayez dʼassocier mentalement une “clé” aux répliques difficiles à mémoriser.
Une “clé” peut être un mot de la réplique (ou de la précédente), une lettre, une syllabe, un son voire même une image ou un souvenir personnel que vous évoquerait la réplique.

Cʼest une technique très puissante.

Par la suite, la seule évocation de la clé suffit généralement à faire ressurgir les premiers mots de la réplique !

6. N’hésitez pas à bouger

N’hésitez pas à bouger

Beaucoup de comédiens vous le diront, on apprend mieux un texte lorsqu'on est en mouvement ... bizarre nʼest-ce pas ?

Alors bougez !

Pendant que vous apprenez votre texte, faites les 100 pas ou sautillez, faites des roulades ou des arabesques de Flamenco, bref, innovez !

Amusez-vous à trouver LE mouvement qui va décupler vos capacités dʼapprentissage !

7. Trouvez le bon rythme, sans forcer

Trouvez le bon rythme, sans forcer

Essayez de vous rendre disponible sur des créneaux de 30 minutes minimum pour travailler et apprendre votre texte.

Ne dépassez pas 1h30 sans prendre de pause. En fait, dès que vous sentez que votre mémorisation perd en efficacité ou que vous commencez à fatiguer, interrompez la séance et faites un break !

Prenez une pause dʼau moins 10 minutes pour vaquer à dʼautres occupations ou vous détendre. Vous avez la possibilité de faire une petite sieste ? nʼhésitez pas une seconde ! cʼest excellent pour la mémorisation à long terme.

Une fois votre entrain retrouvé, reprenez votre texte et continuez votre apprentissage.

8. Fixez vous des objectifs atteignables

Fixez vous des objectifs atteignables

Nʼhésitez pas à vous fixer des objectifs.

Des objectifs à moyens termes. Par exemple, "je dois connaître les 2 premières scènes avant la semaine prochaine". Mais aussi, et surtout, des petits objectifs intermédiaires: "ce soir, je connais mon texte jusqu'à la fin de la page 3" ou "je connais ces 2 répliques avant midi".

Ce qui est primordial cʼest que vous puissiez atteindre vos objectifs ! Veillez donc à ce qu'ils soient atteignables et nʼhésitez pas à les revoir à la baisse (ou pourquoi pas, à la hausse).

Lʼeffet euphorisant que provoque lʼatteinte de tous ces objectifs, grands ou petits, est un moteur puissant à ne pas négliger ! Cela vous donnera du peps et vous maintiendra motivé dans une spirale positive où vous pourrez mesurer régulièrement votre avancée. Ce sont des ingrédients indispensables pour un bon apprentissage !

9. Demandez à une connaissance de vous aider

Demandez à une connaissance de vous aider

Lorsque vous passez à la répétition de vos répliques sans lecture, demandez à une connaissance de vous aider en vous donnant la réplique. Cʼest un moyen très efficace pour commencer à vous familiariser avec les répliques des autres personnage et pour évaluer la qualité de votre apprentissage.

Cʼest un exercice dont lʼissue ne trompe pas. Vous saurez très vite si votre apprentissage est bon ou sʼil faut continuer à travailler !

Cependant attention... cʼest parfois un exercice délicat. Pour éviter toute tension, veillez à être particulièrement clair avec votre ami sur ce que vous attendez de lui. Doit-il vous interrompre à chaque erreur ou seulement vous faire un debrief à la fin ? Lʼautorisez-vous à vous souffler le texte et si oui, au bout de combien de temps dʼhésitation ? Vous autorisez-vous à faire quelques approximations dans le texte ou attendez-vous de lui qu'il vous signale tous les écarts, au mot près ?

10. Pratiquez, partout, tout le temps

Pratiquez, partout, tout le temps

Utilisez chaque moment de votre quotidien pour faire “tourner vos répliques”. Dans votre tête ou à lʼoral, dans le métro ou le bus, en voiture ou en Uber, en marchant ou en faisant du sport, à la caisse du Franprix, au moment de vous endormir etc etc ... répétez, répétez, répétez, répétez, encore et encore.

Vous surprenez un mot, glané dans une conversation de rue, et ce mot fait partie du texte de votre pièce ? Enchaînez sur votre réplique !

Essayez de déclamer votre texte dans des endroits bruyants (manif, boite de nuit, concert, bar sur la Canebière un soir de Match ...).

Tout cela nʼa quʼun seul but : transformer votre mémoire en automate pour que votre texte ne soit plus un problème et qu'il sorte tout seul, sans effort.

11. Profitez de vos séances d’atelier pour travailler votre texte

Comédiens apprenant leur texte de théâtre

Dès que vous le pouvez, avec les autres comédiens de la troupe, faites des italiennes !
Cʼest à dire que vous enchaînez vos répliques rapidement, sans jeu ni intention, de manière à faire travailler la mémoire du texte.
Vous pouvez aussi faire des allemandes. Cʼest le même principe que lʼitalienne mais vous y ajoutez les déplacements des personnages sur la scène.

Que ce soit lʼitalienne ou lʼallemande, veillez scrupuleusement à ne pas "jouer". Aucune intention, juste le texte, le texte, le texte, le plus vite possible !

Profitez également des moments où vous travaillez une scène donnée avec votre professeur. Même si vous ne savez pas encore vos répliques par coeur et que vous avez votre texte à la main, efforcez vous de le dire sans le lire mot à mot. Lisez une phrase dans votre tête, levez les yeux, et dite la à la manière de votre personnage, puis recommencer pour la suivante. Cʼest une méthode redoutable pour inscrire votre texte durablement en mémoire !

12. Utilisez Imparato

Utilisez Imparato

Lʼapplication Imparato est idéale pour le comédien en phase dʼapprentissage de son texte.

Tout dʼabord, avec Imparato, votre texte vous suit partout puisqu'il est accessible sur votre smartphone ou votre ordinateur.

Vous pouvez personnaliser votre texte à votre guise : surligner vos répliques, prendre des notes ou encore masquer vos répliques pour vérifier que vous le connaissez bien.

Enfin, Imparato vous permet de faire des italiennes où vous le voulez, quand vous le voulez, en toute autonomie, puisque l'application est capable de vous donner la réplique !

Bref, vous lʼavez compris, Imparato est le compagnon idéal pour apprendre votre texte Essayez par vous-même, c'est gratuit !

L'application qui donne la réplique 🧞‍♂️

Apprenez mieux et plus vite vos textes avec Imparato, l'application qui vous donne la réplique.

Découvrir l'application

Guide — 12 étapes pour mémoriser votre texte

Découvrez les meilleures techniques de mémorisation de texte.

Lire l'article
Retour aux articles